Ce que la prévention de la radicalisation fait aux acteurs de l’Etat social : Enquêtes sur la mise en œuvre d’une nouvelle politique publique 

Journée d’étude SAGE – ANR RIGORAL, Université de Strasbourg

 

Salle de la table ronde (MISHA) – 4 et 5 juin 2019

Organisatrices : Claire Donnet (cdonnet@unistra.fr), Lili Soussoko (lili.soussoko@hotmail.fr)

 

 

 Mardi 4 juin 2019

 

14h-15h30 – Session 1 : L’émergence d’une nouvelle « zone grise » : les pratiques de prévention chez les professionnels du social, entre détection et accompagnement

 

« Les pratiques du signalement de la “radicalisation” en prévention spécialisée : une approche pragmatique », Thomas MATTEI, doctorant en sociologie, LIER, EHESS.

 

« Pratiques des professionnels de l’intervention sociale dans le cadre de la prévention de la radicalisation », Limam WAJDI, doctorant en sociologie, CRESPPA GTM, Université Paris 8 – IRN.

 

Discutant : Bruno MICHON, docteur en sociologie, chargé de recherches et de développement à l’ESEIS, chercheur affilié DYNAME, Université de Strasbourg.

 

 

15h30 – Pause-café

 

 

15h45-17h15 – Session 2 : Prévention de la radicalisation et équilibres locaux 

 

« Les villes et la prévention de la radicalisation : une nouvelle catégorie d’intervention municipale entre mobilisations et résistances institutionnelles », Quentin DEGRAVE, doctorant en science politique, CESSP, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.

 

« Une entreprise collective et conflictuelle. La définition du risque de radicalisation par les acteurs de la politique locale de prévention », Lili SOUSSOKO, doctorante en science politique, SAGE, Université de Strasbourg.

 

Discutant : Romain SEZE, docteur en sociologie, chargé de recherches à l’INHESJ, chercheur rattaché au Groupe sociétés, religions et laïcités (CNRS-EPHE).

 

 

 

18h-20h en Salle de conférence

Prévenir la violence djihadiste. Les paradoxes d’un modèle sécuritaire 

Conférence de Romain SEZE, docteur en sociologie, chargé de recherches à l’INHESJ, chercheur rattaché au Groupe sociétés, religions et laïcités (CNRS-EPHE).

 

 

Mercredi 5 juin 2019

 

10h-11h30 Session 3 : Répondre à une demande de la Justice : les professionnels face à la prévention de la radicalisation

 

« L’évaluation du “danger de radicalisation” dans l’aide à la décision judicaire : du raisonnement familialiste à la normalisation des croyances religieuses chez un opérateur associatif agréé par le Ministère de la justice », Claire DONNET, docteure en sociologie, SAGE, Université de Strasbourg.

 

« Lutter contre la “radicalisation” des mineurs judiciarisés au sein de la Protection Judiciaire de la Jeunesse : enjeu national, interprétations locales », Clément BEUNAS, doctorant en sociologie, CLERSE, Université de Lille.

 

Discutant : Jérémie GAUTHIER, maître de conférences en sociologie, DYNAME, Université de Strasbourg, chercheur associé au Centre March Bloch.

 

 

11h30 – Conclusion 

Anne-Sophie LAMINE, professeure de sociologie, coordinatrice de l’ANR RIGORAL, SAGE, Université de Strasbourg.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.